CLX / LibreNord
dimanche, 26 mai 2019|

1 visiteurs en ce moment

 

Dans un contexte informatique « Poste de travail » représente principalement le point d’accès à toutes les fonctionnalités d’une application informatique et d’un système d’exploitation, en particulier aux ressources informatiques (messagerie, bureautique, applications web, mais aussi imprimante, scanner,...).

L’origine de ce terme n’est pas forcément connue, mais elle remonte sûrement aux débuts de l’informatique répartie (Windows) : ce terme est utilisé dans Windows pour désigner le micro-ordinateur en lui-même, et c’est de là qu’on accède à tous les disques. Il est maintenant utilisé pour divers systèmes d’exploitation.

Windows étant le système d’exploitation le plus utilisé, le terme « Poste de travail » désigne maintenant dans la plupart des esprits l’ordinateur et aussi l’environnement (physique) dans lequel il se trouve. Il est certaines fois confondu avec le « Bureau », qui dans Windows désigne l’espace de travail des fenêtres, mais aussi la base de toute l’arborescence.

À partir d’un « Poste de travail » on peut ainsi accéder aux disques durs, aux supports amovibles (lecteur de disquette, lecteur de CD-ROM, etc.), à divers périphériques, comme les imprimantes, les périphériques d’acquisition d’images (appareil photo numérique, scanner), et utiliser des applications informatiques à distance.

Le système Windows Vista change le terme Poste de travail en Ordinateur, mais le reste de l’arborescence reste identique.

Le poste de travail peut aussi être une station de travail Unix ou de plus en plus souvent un PC ou portable Linux.

Source Wikipedia


QSOS

QSOS est une méthode conçue pour qualifier, sélectionner et comparer les logiciels open source. Elle est mise à disposition de la communauté sous licence libre GNU Free Documentation License.

QSOS consiste en un processus itératif en quatre étapes :

- Définir les données de référentiel (types de licences, types de communautés, grilles de couverture fonctionnelle par domaine, …)
- Évaluer les logiciels selon trois axes principaux : couverture fonctionnelle, risques du point de vue de l’entreprise utilisatrice, risques du point de vue du fournisseur de services (expertise, formation, support). Chaque axe est constitué d’un certains nombre de critères. Par exemple, l’axe des risques entreprise comprend : la pérennité intrinsèque, l’intégration, l’adaptabilité technique, le niveau d’industrialisation et la stratégie du projet. Ces critères étant eux-même composés de sous-critères.
- Qualifier le contexte spécifique d’une entreprise (ou d’un utilisateur) en effectuant une pondération des critères précédents.
- Sélectionner et comparer les logiciels répondant aux besoins.

Ce processus génère des fiches d’identités de logiciel ainsi que des grilles de comparaison et de choix. La démarche par étape, les multiples critères d’analyse, et la métrologie définis par QSOS en font une méthode qui permet une évaluation objective et argumentée des logiciels libres précieuse notamment dans des phases amont d’étude d’opportunité de migration vers les logiciels libres ainsi que pour choisir une solution open source optimale dans un contexte donné.

http://www.qsos.org/

SciTE

SciTE est un éditeur de texte graphique, gratuit et open source fonctionnant sous les environnements Linux et Windows. SciTE est l’acronyme de Scintilla Text Editor, Scintilla étant une plateforme d’édition de texte qui propose par exemple des outils spécifiques pour corriger du code écrit avec SciTE. Ces deux logiciels sont principalement l’œuvre de leur créateur Neil Hodgson, qui les a placés sous une licence libre peu connue, l’Historical Permission Notice and Disclaimer.

SciTE est un éditeur contextuel, comme par exemple XEmacs : pour plusieurs langages de programmation ou types de fichiers, il supporte la coloration syntaxique de la source, l’autocomplétion des mots-clés, la navigation entre les fichiers à l’aide d’onglets, ou encore l’exécution de programmes depuis la ou les sessions d’édition avec aide au débugage. Il convient bien aux langages tels que Perl, C#, Java, Python, HTML, Ruby, etc. Une trentaine de langages sont supportés en standard, l’utilisateur pouvant ajouter le support d’un langage manquant. Il reconnait également le "mélange de langages", par exemple un source contenant du PHP, de l’HTML et des CSS... SciTE permet aussi d’exporter les documents en PDF, en RTF ou dans d’autres formats documentés.

Reconnu comme logiciel très intuitif, il ne nécessite pas en général la lecture d’un quelconque mode d’emploi pour être utilisé correctement. Il est facilement configurable, grâce à un ensemble de fichiers .properties, modifiables directement dans SciTE avec effets immédiats et documentés dans l’aide.

SciTE est léger et véloce, tant sous Windows que sous Linux. Il ne propose cependant pas une large palette de raccourcis et commandes intégrées, comme peuvent le faire les éditeurs Emacs ou Vim — mais l’utilisateur peut toutefois configurer de telles options à sa convenance.

Cet éditeur possède aussi quelques propriétés utiles, comme le changement de taille de police par Alt-Ctrl-+ ou -, ou le masquage/démasquage de blocs.

http://www.scintilla.org/SciTE.html

Scribus

Scribus est un logiciel de PAO libre, distribué sous licence GNU GPL. S’il est encore perfectible (notamment en ce qui concerne l’édition des textes), il possède de nombreuses fonctionnalités qui égalent voire dépassent ses concurrents commerciaux (notamment l’export au format PDF). Scribus convient parfaitement pour la réalisation de plaquettes, de livres et de magazines.

http://www.scribus.net/

Snipe-IT

Snipe-IT est un projet Open Source (FOSS) basé sur Laravel 5.4

Snipe-IT a été conçu pour la gestion des actifs informatiques, afin de permettre aux services informatiques de savoir qui possède quel ordinateur portable, quand il a été acheté, quelles licences logicielles et quels accessoires sont disponibles, etc.

Site du projet

Spicebird

Spicebird est un client de collaboration qui fournit un accès intégré à e-mail, contacts, messagerie instantanée et d’agenda en une seule application. Il fournit un accès facile aux différents services Web tout en conservant tous les avantages d’une application de bureau. L’application est basée sur des projets comme Thunderbird, Lightning et la télépathie et ajoute plus de fonctionnalités et l’intégration entre ses composantes.

http://www.spicebird.com/

Subsurface

Subsurface est un journal de plongée libre (GPL v2) pour Linux, Mac et Windows écrit en C.

Il gère les plongées avec un ou plusieurs blocs en air, nitrox ou trimix. Il enregistre aussi les poids et la combinaison utilisée, le chef de palanquée ainsi que votre binôme et vous permet de noter la plongée et d’y joindre vos notes personnelles.

Subsurface vous permet aussi d’enregistrer vos lieux de plongées, notamment par leurs coordonnées GPS (que vous pouvez choisir sur une carte). Subsurface calcule aussi différentes statistiques pour vous, telles que votre taux de consommation d’air, la pression partielle en Oxygène, Azote ou Helium, la décompression calculée et bien d’autres.

source LinuxFR

Thunderbird

Mozilla Thunderbird moˈzɪla ˈθʌndəbɜːrd est un client de messagerie libre distribué gratuitement par la Fondation Mozilla et issu du Projet Mozilla. Le projet, uniquement dédié au courrier électronique, aux groupes de discussion et aux flux RSS et Atom, se veut plus léger et plus rapide que la Suite Mozilla. Tout comme Firefox, Thunderbird est basé sur le moteur Gecko et dispose d’une interface en XUL, ce qui lui permet de fonctionner sur diverses plates-formes. Il est également « extensible », c’est-à-dire qu’il peut facilement recevoir de nouvelles fonctionnalités par l’ajout d’extensions. Thunderbird est distribué sous les licences MPL (Mozilla Public License) et MPL/GNU GPL/GNU LGPL (tri-licence), disponible pour Windows, Mac OS X, GNU/Linux, Solaris et FreeBSD

http://www.mozilla.com/thunderbird/

Ubuntu

Ubuntu est un système d’exploitation libre5 commandité par la société Canonical et une marque déposée par cette même société.

Fondé sur la distribution Linux Debian et utilisant le bureau GNOME, Ubuntu se veut « convivial, intuitif et sûr ». Il est constitué de logiciels libres6, est disponible gratuitement y compris pour les entreprises, et bénéficie d’une nouvelle version (appelée « mise à niveau ») tous les six mois.

Source Wikipedia

Xara Xtrem

Xara Xtreme pour Linux est un puissant programme de graphisme à usage général pour les plates-formes Unix, dont Linux, FreeBSD et (en développement pour OS-X).

Anciennement connu sous le nom Xara LX, il est basé sur Xara Xtreme pour Windows

http://www.xaraxtreme.org/

Xming

Xming est un portage sous Windows du système de fenêtrage X ouvert des systèmes Unix, Linux et BSD. Il est fondé sur le serveur X.org et compilé avec MinGW.

Il permet ainsi de rediriger l’affichage sous Windows d’une application graphique tournant sur une machine distante, sous un autre système supporté par X.org.

http://www.straightrunning.com/Xmin...

0 | 20

 
A propos de CLX / LibreNord
Le portail LibreNord est un annuaire de ressources libres, édité par le Club Linux Nord-Pas de Calais afin de faciliter les choix logiciels et de mieux cibler les professionnels présentant ces derniers à leur catalogue de compétences. Cet annuaire est édité en partenariat avec l’association PôleNord. (...)
En savoir plus »